L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DU PHOTOVOLTAÏQUE

PV SUR BÂTIMENT
Résultat décevant pour la 7e période de l’appel d’offres


La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a publié le 28 juin les résultats de la délibération du 25 avril sur la septième tranche de l’appel d’offres pour « centrales sur bâtiments, serres et hangars agricoles et ombrières de parking de puissance comprise entre 100 kW et 8 MW ». Cette tranche, comme la précédente, n’a pas réussi à faire le plein. Seuls 207,3 MW de projets ont été retenus (95,9 MW pour les projets de 100 à 500 kW, et 111,4 MW pour ceux de 500 kW à 8 MW), soit 69 % de l’objectif de 300 MW. 400 dossiers, pour un total de 223 MW, avaient été déposés, et 20 dossiers ont été éliminés. De plus, le prix moyen des projets est en forte hausse (entre + 19 et + 27 % selon la famille, par rapport à la dernière tranche où la puissance déposée dépassait la puissance demandée, soit la cinquième), ce que la CRE analyse comme « la conséquence de l’anticipation par les candidats du défaut de concurrence à la présente période de l’appel d’offres, dans la continuité des résultats observés à la sixième période. » En effet, « aucun frein conjoncturel pouvant justifier une telle hausse des coûts du solaire photovoltaïque n’a été identifié [et] les coûts déclarés par les candidats sont en légère baisse par rapport aux dossiers déposés aux précédentes périodes. » Cerise sur le gâteau, certains lauréats des périodes précédentes auraient abandonné leurs projets initiaux afin de se porter à nouveau candidat à la 7e période et obtenir un tarif supérieur à celui d’origine. En conclusion, la CRE recommande au ministère de déclarer cette période sans suite, c’est-à-dire de ne garder aucun lauréat, ou a minima de conserver seulement les projets dont le tarif de référence est inférieur aux tarifs maximaux demandés par les lauréats de la cinquième période, soit un total de 91 dossiers représentant 27,1 MW. Enfin, le régulateur recommande pour le futur d'appliquer un mécanisme de concurrence en cas de sous-souscription (élimination des 20 % des projets les moins bien notés, en puissance cumulée), de réduire les volumes recherchés, et de repousser la prochaine période de l’appel d’offres.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !