L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DU PHOTOVOLTAÏQUE

JAPON
Un site montagneux de 100 MW débute sa production


Dans un communiqué de presse en date du 16 juin, le fabricant japonais de modules photovoltaïques Kyocera a annoncé la création de Kanoya Osaki Hills LLC dont il possède 9,1 % des parts, conjointement avec GF Corporation (72,7 %), Kyudenko Corporation (9,1 %) et Tokyo Century Corporation (9,1 %). Cette nouvelle société a commencé l'exploitation de son « usine d'énergie solaire Kanoya Osaki Solar Hills », la plus grande de l’île de Kyushu, d’une puissance installée de 100 MW. Kyudenko et GF ont pris en charge la construction et la maintenance tandis que les modules sont fournis par Kyocera. Le montage financier a été géré par Tokyo Century via 17 banques régionales. Pour un investissement total d'environ 40 milliards de yens (soit 333 millions d'euros), la centrale solaire devrait produire 117 000 MWh/an et éviter 62 420 tonnes de CO2. Situés à flanc de montagne, les modules sont conçus et installés pour avoir un impact limité sur l'aménagement du territoire. Le projet, débuté en janvier 2014, est né de la volonté de la communauté locale de repenser l'utilisation d’un terrain conçu 30 ans plus tôt pour accueillir des parcours de golf n'ayant finalement jamais vu le jour.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !