L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DU PHOTOVOLTAÏQUE

PHOTOVOLTAÏQUE PÉROVSKITE
Réduire la toxicité des modules en pérovskite


L'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a publié un article le 15 juillet sur un nouveau procédé de fabrication de cellules en pérovskite à base de sel de phosphate permettant de limiter l'impact environnemental du plomb contenu dans les cellules. En effet, utiliser du plomb est pertinent dans la conception de cette technologie car il est bon marché et performant. Cependant en cas de modules défectueux, il n’est pas exclu que du plomb se dissolve dans l’eau de pluie et finisse dans les sols et par conséquent dans la chaîne alimentaire. L'intérêt du sel de phosphate à certains endroits du dispositif est de réagir avec les ions plomb et de les rendre insolubles dans l'eau. Les chercheurs de l'EPFL ont pour objectif de tester cette solution sur divers prototypes de différents laboratoires et à terme les modules en perovskite pourraient atteindre les performances en termes d’innocuité environnementale des modules silicium déjà sur le marché.

LES ACTUS DU MOIS

L’ESSENTIEL DU PHOTOVOLTAÏQUE DU MOIS DE JUILLET 2022

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Cookies de tracking Google Analytics

Nous suivons les informations utilisateur anonymisées pour améliorer notre site Web.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services