L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DU PHOTOVOLTAÏQUE

AUTOCONSOMMATION COLLECTIVE
Les professionnels réclament l’exonération de CSPE


« La CSPE tue l'intérêt économique des modèles innovants d'autoconsommation », s'est exclamé un professionnel du photovoltaïque lors de l'université d'été de l'autoconsommation photovoltaïque organisée par Enerplan les 5 et 6 septembre. Si la bataille pour un TURPE non punitif semble mal engagée, les professionnels de la filière sont debout pour réclamer une exonération de la CSPE lors de projets d'autoconsommation collective. Cette revendication est un des exemples concrets de la simplification des procédures que la filière réclame régulièrement pour le photovoltaïque et l'autoconsommation. Les professionnels ont le sentiment d'être pris dans un moule trop étroit pour que l'autoconsommation puisse se développer. C'est pourquoi, la filière propose également d'améliorer les passerelles, entre autoconsommation individuelle et collective, et entre autoconsommation et vente de gré à gré. Ceci permettrait de faire évoluer les contrats des producteurs au fil du temps afin de suivre l'évolution de leurs modes de consommation. Globalement, cette nouvelle souplesse permettrait de rassurer les financeurs de projets en autoconsommation. Ceux-ci seraient alors plus à même d'injecter du crédit dans de tels modèles, d'autant que jamais « la liquidité n'a été autant présente pour soutenir les projets d'énergies renouvelables », selon Nicolas Rochon, directeur d'Rgreen Invest.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !