L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DU PHOTOVOLTAÏQUE

MIX ÉNERGÉTIQUE
Le Haut-Commissaire au Plan manque de lucidité


Deux chercheurs de Mines ParisTech, Philippe Blanc, professeur et directeur de recherche, et Romain Besseau, chercheur post-doctorant, viennent d’éditer une réaction à la note du Haut-Commissariat au Plan intitulé « Électricité : le devoir de lucidité », publiée le 23 mars. Tout au long d’un texte de 11 pages précis, dont les sources sont clairement référencées, les deux chercheurs affichent leur volonté de « contribuer à rétablir certaines vérités contredites énoncées dans ce rapport et nuancer certains propos de façon à ce que ce dernier soit conforme à une discussion publique, sincère et efficace ». En effet, ils relèvent dans l'introduction du Haut-Commissaire au Plan, François Bayrou, des modes de raisonnements orientés, des citations partielles de rapports et d’arguments souvent biaisés, voire à charge contre les énergies renouvelables. Ce dernier va parfois jusqu’à affirmer à leur encontre des choses totalement inexactes. Un comble quand on veut précisément parler de lucidité ! Ainsi, la note des chercheurs épingle une assertion assurant que « le gain environnemental résultant de la production électrique d’origine solaire est incapable de compenser les émissions entrainées par cette fabrication. ». Sources à l’appui, Philippe Blanc et Romain Besseau expliquent au contraire que le temps de retour énergétique des installations photovoltaïques est désormais estimé à un ou deux ans suivant leur localisation. Autre contre vérité battue en brèche : les sites éoliens et photovoltaïques produiraient du courant en mode continu ce qui poserait « de très importants problèmes techniques » pour leur injection dans le réseau électrique. Là aussi, la réponse balaie cet argument en expliquant que l’ensemble des ouvrages renouvelables disposent d’onduleurs qui convertissent leur production en courant alternatif sans que cela ne pose le moindre problème et en proposant même des solutions techniques au réseau pour ses besoins de régulation de tension. La lecture de cette note, laisse à penser que le rapport du Haut-Commissariat au Plan qui se veut « lucide » est justement bien loin de l’être.

LES ACTUS DU MOIS

L’ESSENTIEL DU PHOTOVOLTAÏQUE DU MOIS DE JUILLET 2022

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Cookies de tracking Google Analytics

Nous suivons les informations utilisateur anonymisées pour améliorer notre site Web.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services