L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DU PHOTOVOLTAÏQUE

FRANCE
Le GPPEP veut des délais de rétractation sur les foires et salons


Le Groupement des particuliers producteurs d’électricité photovoltaïque (GPPEP) a lancé le 29 avril une grande campagne de communication et de sensibilisation concernant l'absence de délais de rétractation sur les foires et salons. L’association profite de l'ouverture de la foire de Paris, le 27 avril, pour communiquer auprès des médias, les associations de consommations et les acteurs de la filière. Le GPPEP sensibilise aussi les élus par l'envoi de courriels comme celui-ci. « Le principal frein au développement des énergies renouvelables, et plus particulièrement du photovoltaïque, dans le résidentiel est dû aux agissements d’une minorité de sociétés ‘’éco-délinquantes’’ », explique le GPPEP qui dénonce un nombre croissant de ces agissements délictueux de ces sociétés dans les foires (260 pour l’année 2018, plus de 63 rien que pour les 4 premiers mois de 2019). Dans ce cadre, le GPPEP souhaite que soit appliqué « lors d’un achat sur foire ou salon, les délais de rétractation appliqués dans le droit commun (14 jours). » Plus généralement dans le domaine des énergies renouvelables, « le comportement de certaines sociétés doit être surveillé et quelques améliorations pourraient être apportées », ajoute l’association. Elle propose notamment : d’étendre le champ de compétences du médiateur national de l’énergie aux litiges concernant la production d’énergie dans le secteur résidentiel, de donner aux services de l’état les moyens nécessaires pour punir les agissements des sociétés ‘’éco-délinquantes’’ » ; de mettre en place, avec les organismes de crédit, des procédures de contrôle conditionnant le versement des fonds empruntés à l’obtention des résultats annoncés lors de la vente.
Sungrow
Hors-Série Électricité Verte

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !