L’ACTU

L’ACTU HEBDOMADAIRE DU PHOTOVOLTAÏQUE

PHOTOVOLTAÏQUE

Colloque du SER : une année tout en contraste



Mardi, le Syndicat des énergies renouvelables (SER) organisait son colloque national photovoltaïque en mode virtuel. La table ronde d'ouverture a été l'occasion de tirer le bilan de l'année 2020 et d'évoquer les chantiers pour 2021. Le marché photovoltaïque a plutôt bien résisté à la crise sanitaire puisque la puissance installée est la même qu'en 2019, a constaté Jean-Louis Bal, président du SER. Les chantiers ont certes été ralentis en début d'année, mais les délais de réalisation des installations ont été améliorés dans la deuxième partie de l'année, grâce au soutien de l'État. Malheureusement, la fin d'année a également vu surgir le sujet de la révision des tarifs d'achat d'avant 2011 : « Avec ce sujet, l'État a jeté l’opprobre sur toute la profession, critique Jean-Louis Bal. Cette question va nous occuper encore beaucoup, sans compter les contentieux qui vont en résulter. Nous préférerions passer notre temps à réaliser les objectifs de la PPE, qui implique de construire 3 à 4 GW par an ». Ce dernier a relevé que plus de 7,5 GW de projets se trouvent actuellement dans la file d'attente et qu'il est urgent de trouver un moyen de "dégonfler" cette fameuse file. Faciliter l'accès au foncier fait aussi partie des priorités. « Pour réaliser les objectifs de la PPE [35 à 44 GW en 2028, ndlr], il faudrait mobiliser 20 000 à 25 000 hectares, quand 55 000 ha sont artificialisés chaque année », a rappelé Xavier Daval, vice-président du SER. En réponse, Sophie Mourlon, directrice de l’Énergie de la direction générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) du ministère de la Transition écologique, a assuré que les travaux étaient engagés pour libérer, entre autres, les terrains déjà artificialisés de l'Armée et les friches industrielles. Elle a annoncé que l'accès au photovoltaïque était ouvert dans les communes n'ayant pas de Plan local d'urbanisme, ce qui représenterait un potentiel "considérable". Sophie Mourlon a aussi promis "pour bientôt", un marché annuel du photovoltaïque de 3,2  GW.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d’un tarif préférentiel !