L'ACTU

L'ACTU DU 9 MARS 2017

CHINE

Nouvelle percée du CIGS

Une nouvelle usine de production de modules couches minces CIGS de 306 MW va voir le jour à Chongqing, en Chine. Elle sera complétée par une unité de R&D de 44 MW et deviendra ainsi la plus grande unité de production CIGS du pays et la deuxième à l'échelle mondiale. Fin janvier, les chinois Shenhua Group Corporation Limited et Shanghai Electric Group ont à cet effet conclu un accord avec le fabricant allemand de machines outils Manz AG. Les trois partenaires ont créé une joint-venture, dont Manz AG est majoritaire (56 %) pour commercialiser la technologie. Pour cela, Manz AG livrera clés en main des lignes de production, baptisées CIGSfabs, de ses modules CIGS. Cette technologie est développée depuis 2010 avec l'appui du Centre de recherche sur l'énergie solaire et l'hydrogène du Bade Würtemberg (ZSW). Ce dernier mène des travaux sur le CIGS depuis 20 ans. « La technologie CIGS a fait de grands progrès ces dernières années, estime Michael Powalla, directeur du département photovoltaïque du ZSW. En moyenne, le rendement a été amélioré de 0,7 % par an. Le ZSW détient le record d'efficacité de 22,6 % pour une cellule CIGS de laboratoire. Les modules CIGS atteignent des rendements de 14 à 15 % (jusqu'à 16 % selon Manz AG, ndlr). Ils sont désormais aussi performants et abordables que les modules au silicium, mais leur potentiel reste encore à exploiter. » Le ZSW assure que le coût de production du CIGS s'établit à 40 c$/watt (fin 2015, le prix global pondéré des modules silicium était de 55 c$/watt, selon GTM Research) et estime qu'il chutera à 25 c$/watt pour un rendement de 18 %, sans mentionner l'échéance. Manz AG précise de son côté que l'accord avec les partenaires chinois ne concerne que la Chine, mais qu'elle développera seule ses CIGSfabs dans d'autres régions du monde.

Abonnez-vous pour recevoir chaque exemplaire du journal
dès sa parution et bénéficiez d'un tarif préférentiel !